la personnaliste de la musulmane

 Le “mal-développement” n’est pas l’apanage de l’économie de tel ou tel pays. En effet, même la sociologie de la religiosité n’y échappe pas. Ainsi en est-il des paradoxes minant généralement aussi la vie du musulman… Il peut être pieux en matière de culte, irréprochable sur le “personnel”, mais son “relationnel” – vis-à-vis de l’Autre- laisse à désirer. Or adorer Allah, c’est un tout.

17,00 

Catégories : , ,

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “la personnaliste de la musulmane”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *