les assises du mois de ramadan

étagère 17

12,00 

Description

” Cours 19

La conquête de La Mecque

Après avoir loué Allah et Lui avoir fait des éloges, puis prié sur le Prophète, sa famille, et ses Compagnons, l’auteur, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit :

Mes chers frères, durant ce mois béni a eu lieu la bataille de Badr au cours de laquelle l’islam prit le dessus et apparut au grand jour. Un autre événement important s’est également déroulé durant ce mois : la conquête de La Mecque, cette ville sainte et sûre, en l’an huit de l’hégire. Elle devint ainsi une ville où l’associationnisme (shirk) laissa la place à l’unicité (tawhid), la foi remplaça la mécréance, et la soumission à Allah prit le dessus sur l’orgueil et la prétention.

L’adoration d’Allah l’Unique, le grand Dominateur, y fut déclarée, et les idoles païennes qui la peuplaient furent brisées sans que personne ne puisse les remplacer.

L’origine de cette conquête est qu’en l’an six de l’hégire le Prophète (Paix et Salut sur Lui) signa un traité de paix avec la tribu de Qpraysh à al-Huday-biya. Et chacun pouvait choisir de vivre sous les conditions fixées par Quraysh ou celles établies par le Prophète (Paix et Salut sur Lui). La tribu de Khuza’a choisit de s’allier au Prophète (Paix et Salut sur Lui) et celle de Banû Bakr décida quant à elle de rejoindre Quraysh.

Avant l’islam, ces deux tribus étaient en conflit, et les Bluet Bakr rompirent cette trêve et s’attaquèrent aux Khuza’a en traître. Quraysh apporta secrètement un soutien humain et matériel à ses alliés les Banû Bakr, contre Khuzâ’a les alliés du Prophète (Paix et Salut sur Lui). Un groupe d’entre eux se rendit auprès de lui et l’en informa.

Quraysh regretta immédiatement cette traîtrise et comprit qu’elle avait rompu le pacte de non-agression avec le Prophète (Paix et Salut sur Lui). Elle envoya donc son responsable, Abu Sufyan, au Messager d’Allah (Paix et Salut sur Lui) afin de confirmer ce traité et d’en allonger la durée. Il s’adressa donc au Prophète (Paix et Salut sur Lui) qui garda le silence. Il s’adressa alors à Abû Bakr puis à ‘Umar afin qu’ils intercèdent en sa faveur auprès du Messager d’Allah (Paix et Salut sur Lui) mais sans succès. Il s’adressa ensuite à ‘Ali Ibn Abî Tàlib mais ne reçut aucune réponse en retour. Il insista auprès de lui et dit : Que penses-tu O Abu al-Hasan ? Ali répondit : Rien de ce que tu pourras dire ou faire ne te sera utile.”

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “les assises du mois de ramadan”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *